Une avenue de jardins

Les Allées de Neuilly redessinent un paysage de 10 hectares dans la Ville et recomposent l'espace public. Au cœur d’un axe historique, ce projet initie la restauration de l’une des plus belles perspectives urbaines.

Neuilly fait partie de ces villes dont le caractère boisé a façonné l'identité. Les quartiers d'Argenson et de Bagatelle en sont les exemples les plus éloquents. Les Allées de Neuilly participent à ce que l'on appelle un remaillage végétal à grande échelle. Ce qui permet de tisser le lien avec les rives Nord et Sud ainsi qu’avec le paysage de la Seine et les alignements parisiens de l’Axe Majeur.

Transformées, les contre-allées actuelles deviennent des zones de promenade. De larges trottoirs, des zones végétalisées, des espaces dédiés aux modes de circulation douce permettront aux Neuilléens de déambuler d’un bout à l’autre de l’avenue Charles de Gaulle et du nord au sud de la Ville.

Un aménagement paysager de 10 hectares

Avec 13 740 arbres, la ville de Neuilly dispose d’un patrimoine arboré exceptionnel. 

Ce sont 370 nouveaux arbres qui vont être plantés ou replantés. Ils s’ajouteront aux 205 arbres existants et conservés.
Au total, plus de 600 arbres viendront parachever le double alignement historique des Allées de Neuilly.

A l’ouest de l’avenue, face à La Défense, les pelouses de Neuilly offriront 5000 m² d'espace de détente au cœur de la perspective historique. D'ici 2021 près de 2 hectares d'arbustes et plantes vivaces seront plantés sur l'ensemble de l'avenue Charles de Gaulle.

Amélioration des nuisances atmosphériques et phoniques

Tout au long de la conception des Allées de Neuilly, une attention particulière a été portée à la réduction des nuisances atmosphériques et phoniques. Plusieurs paramètres concourront à l’amélioration du cadre de vie : 

  • le déclassement des contre-allées,
  • la réduction de la largeur des voies de circulation de la RN 13, 
  • la création de nombreux espaces verts et de nouveaux passages piétons,
  • l’intégration progressive de la Ville dans la Zone à Faible Emission (ZFE*).

Dans le même temps, l’usage progressif des nouvelles lignes de métro du Grand Paris Express et les normes environnementales imposées aux véhicules participeront également à une baisse significative du trafic et de la pollution.

* La Métropole du Grand Paris a voté fin 2018 la mise en place d’une ZFE à l’intérieur de l’A86. Cette zone sera progressivement interdite d’accès aux véhicules les plus polluants.